Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/02/2013

Du NON FAIRE au MAL ETRE

non faire,mal être;malaise,Dans notre société en ébullition permanente,où l'information va plus vite que la lumière, où nos carrières prennent le pas sur notre vie familiale, et notre vie familiale sur notre vie personnelle, nos 'routines' sont malmenées. Du lundi au lundi, on est sous pression, il faut réussir tant de choses, avec ou sans aide, plutôt sans d'ailleurs, et quand la coupe est pleine, c'est le "Burn out", on arrête tout, on stoppe la machine.

Notre corps fatigue, tout devient effort , migraines, douleurs musculaires...On est si fatigué.

 

Un matin, il devient difficile de se lever...Puis un second matin cela devient incongru...Enfin, un troisième matin, on se dit que ce n'est pas si important. Il fait gris, il fait froid, personne ne s'en soucie, nul n'est irremplaçable, ça ira mieux demain, etc...etc...Et quand on est debout, on ne sait plus pourquoi...On a besoin d'aide, mais on ne le sait pas.

 

Comment en arrive-ton là ? Ou plutôt pourquoi se laisse t-on déborder de la sorte ?

Sans doute à force de contraintes, d'obligations, de devoirs, qui de jour en jour prennent le pas sur le bien être, les besoins réels, nos désirs...Des contraintes qui sont peu à peu perçues comme des violences.

Mais le pire, c'est que la plupart de ces contraintes, de ces devoirs, nous nous les imposons tout seuls, en fonction d'une vision du monde que nous nous persuadons être la notre. 

 

Alors un jour, il n'y a plus personne au numéro que nous composons : notre propre corps devient outil d'une inertie d'alarme. Rien en va plus! Notre mental affiche absent sans date de retour prévu.

On a honte, mais on ne peut pas faire autrement. Les amis bien pensants nous conseillent de nous secouer un peu : après tout on n'est pas dépressif, pas malade, juste fatigué, juste largué." Il faut te reprendre" s'entend-t- on dire.fatigue,stress,besoin d'aide

On a besoin d'aide, mais ils ne le savent pas.

Car, se reprendre, on n'y pense  même pas, on ne s'est plus où on est.On s'est trop agité dans tous les sens.

Notre société du rendement, de la performance, de la rentabilité, de l'économie, n'aime pas trop cela!

Pas malade, alors on va bien. On va bien alors on bouge, on court, on s'agite...

 

Mais alors, me direz vous, "on s'arrête parce qu'on en fait trop ? Ce n'est pas de NON FAIRE, dont il s'agit.".

Pourtant si, il s'agit bel et bien , de NON FAIRE. Ne pas faire ce qui est juste pour soi, ne pas faire ce qui est bon pour soi, ne pas faire ce qui est bien pour soi...Et peu à peu se perdre de vue, jusqu'au MAL ÊTRE.

Pas uniquement, être mal, mais MAL ÊTRE.

Être, à côte de soi même, loin de soi même, hors de son propre horizon.

 

Non faire ce qu'il faut pour soi, c'est accepter de mal être.

 

Cela vous parait une évidence de le lire?

Alors posez-vous une simple question : que feriez vous immédiatement s'il n'y avait pas la pression sociale, ou familiale ?

Que feriez-vous si vous OSIEZ, si vous POUVIEZ, si vous aviez une baguette magique ? 

Qui seriez-vous alors ? 

 

Et si vous aviez besoin d'aide, mais que vous ne le saviez pas ?

Besoin d'un coup de pouce?

Besoin d'un coach !

 

Contact portable 07 88 08 89 49

Fixe : 04 68 55 99 90

Mail : mieuxetre.coaching@gmail.com

 

referencement gratuit

Les commentaires sont fermés.