Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/01/2012

12 bonnes résolutions pour mieux être en 2012

 

« La vie est comme une bicyclette, il faut avancer pour trouver l’équilibre. »

A. Einstein

 

Les vœux vous  en avez déjà surement reçu une multitude, et vous allez en recevoir jusqu’à la fin de ce mois…Vœux de bonheur, de réussite et de santé…

Bien entendu, personnellement,  j’adhère de tout cœur  à cette tradition qui emplit les cœurs et l’air de pensées et d’énergies positives…Mais la Coach en moi préfère vous proposer 12 bonnes résolutions à tenir en mode coaching !

 

Animation.jpg

 

  1. Chaque jour riez un peu : de tout, de rien, d’une anecdote, d’une mésaventure
  2. Recevez l’affection, l’attention, les compliments, les regards…Et réjouissez-vous !
  3. Donnez de votre temps, des signes d’affection, de l’écoute à votre entourage
  4. Prenez un moment pour VOUS, chaque soir, et se relaxez-vous entièrement quelques minutes
  5. Cette année, listez vos (vraies) qualités, encadrez les, regardez les régulièrement
  6. Cette année, décidez d’évoluer dans une direction bien précise
  7. Accomplissez vos deuils – propres et figurés-  une fois pour toutes
  8. Acceptez l’idée qu’un échec est aussi une expérience valorisante
  9. Osez ! Osez ! Osez !  Libérez-vous de la pression sociale réelle ou imaginaire et de vos carcans personnels.
  10. Faites-face et ne renoncez qu’au renoncement !
  11. Vivez ici et maintenant
  12. Enfin, si vous avez besoin d’un coup de pouce, n’attendez plus, optez pour un coaching 

 

Et que 2012 concrétise tous vos projets

Amicalement,

Agnès

Contactez moi au 07 88 08 89 49 ou mieuxetre.coaching@gmail.com

Consultations à Banyuls sur mer et Montpellier sur Rendez-Vous toute l'année.

05/12/2011

Le Silence et l'accompagnement au Mieux Etre

 

« La plus grande révélation est le silence. »Lao Tseu

 

 

coach,coaching,coacher,silence,thérapeute,agnes bella tavassi,banyuls sur mer,mieux etre,bien etre,changement,conduite,accompagnement

 

 

Tous les coachs et les thérapeutes ont un jour connu un(e) consultant(e) qui n’avançait plus dans son travail sur lui-même, et qui faisait du sur place.

 

Plus le professionnel essaie de booster les résultats, plus le/la consultant(e) patine, se décourage, tourne ne rond.

 

Souvent, parce qu'il ya confusion, le/la consultant(e) adopte pour coyance que c'est le coach ou le thérapeute qui va faire le travail.

Ou pire encore, que les questions posées ne servent soudain plus à rien.

Certes, c'est un cas assez rare, mais qui existe quand même :)

 

L’une des solutions que je privilégie lorsque cela se produit est « la mise en silence ».

 

Ou plus exactement le silence total.

La mise en silence et ses bienfaits

La mise en silence, c'est un arrêt total de toute communication.

 

Plus d’interventions, plus de réponses aux questions, plus de prise d’appels.

 

Je préviens toujours d’une manière douce, que la personne a besoin d’un face à face avec elle-même 2 ou 3 entretiens avant la mise en silence-

 

Que l'on m'ait entendue ou non, peu importe : cela a été dit. Le silence fera ressurgir le message à un moment ou à un autre.

 

Le premier bienfait – après avoir copieusement insulté et menacé le thérapeute ou le coach- est de se retrouver seul avec soi même.

 

Se regarder. S’écouter. S’entendre. Se savoir.

 

Se souvenir que l’on a aussi un corps, un esprit, et une fois la colère passée, se sentir apaisé.

 

Le second bienfait est de se rendre compte que l’on a VRAIMENT besoin des autres, que l’on a choisi d’être accompagné parce qu’on a confiance, qu’on a investi du temps de l’argent, de l’espoir, de l’énergie…

 

On peut alors se tourner et s’attarder davantage sur ce qui a été dit ou non dit au cours des séances.

 

Et dans le cas du mail coaching on peut relire, lire entre les lignes, recommencer le parcours si l’on en a envie.
On a du temps et on est face à soi même, les raisonnements destinés aux autres prennent fin, les balades mentales n’ont plus lieu d’être : le silence nous oblige à être tout simplement.

 

« Etre » dans le silence, accepter la mise en silence, permet de faire le vide, de se concentrer sur soi-même et de réagir en toute sérénité.

 

D’ailleurs cette constatation ne date pas d’hier : depuis l’antiquité, le silence est le moyen le plus utilisé pour retrouver son équilibre physique et mental.
D’un point de vue plus médical, le silence permet à l’organisme de retrouver un équilibre respiratoire et cardiaque. Des recherches confirment que le silence ralentit le rythme cardiaque, la pression sanguine, la respiration et stabilise le rythme des ondes cérébrales.

 

Ces changements apportent  une sensation de calme intérieur et de bien-être physique.

 

Et ces sensations offrent alors la possibilité de continuer à avancer et à reprendre le cours de son travail intérieur en toute sérénité.

Il est alors temps de reprendre son coaching ou son accompagnement.

 Contactez moi au 07 88 08 89 49 ou mieuxetre.coaching@gmail.com

Consultations à Banyuls sur mer et Montpellier sur Rendez-Vous toute l'année.

26/05/2011

VAINCRE LA PEUR, VIVRE SANS ANGOISSE

thérapie,psychothérapie,peur,anxiété,stress,angoisse "Je n'ai pas d'autre ennemi à craindre que la peur"FL KNOWLES.


Il y a une petite semaine, une de mes consultantes, m’a demandé si je pouvais recevoir une de ses amies. « Elle ne vit pas, elle a peur de tout »

M’a-t-elle-dit.

« Elle a peur d’un oiseau qui vole trop bas, d’un insecte qui se pose à proximité, d’une flaque d’eau à enjamber... »

 

Forme archaïque de nos blocages, la peur n’est pas une maladie, mais bel et bien une entrave permanente.

Les manifestations communes de la peur sont l’évitement, et par voie de conséquence l’obsession d’inquiétudes hors réalité.

 

La peur est le frein le plus courant à toutes nos décisions : rationnelle ou totalement irrationnelle, la peur est un handicap qui est à l’origine de nos enlisements personnels et professionnels.

 

Le sentiment le plus ordinaire est de se sentir comme enfermé(e) et de ne plus croire à une issue positive pour une situation ou  un problème donné.

Mais le plus terrifiant, à mon sens, est que certaines personnes considèrent la peur comme un élément permanent de leur nature et pensent qu’enrayer ce mode de  pensée trahirait leur personnalité en profondeur.

 

Ce mécanisme vicieux et paradoxal entraine un enfermement qui semble « normal » à la personne, rendant plus difficile un processus de changement.

 

Pourtant ce changement est salvateur et obligatoire parce que le sentiment d’insécurité permanente associé à des stress répétitifs peut déboucher sur une angoisse invalidante.

 

L’angoisse, mal du siècle

 

Angoisse, anxiété, et stress sont des souffrances handicapantes.

Ces souffrances touchent à la fois le corps et le mental.

Si la peur et l’anxiété sont intimement liées, il n’en reste pas moins que l’anxiété s’approche de la pathologie par ses manifestations :

 

Accélération du rythme cardiaque, envies répétitives d’uriner, vertiges, maux de tête dérivant vers des crises d ‘anxiété et des attaques de panique…Autant de causes qui acculent le/la souffrant(e) à ne plus sortir de son domicile, à se désocialiser progressivement et à se tenir clos(e)dans son piège subjectif « peur de…. »

 

Quelles répercussions sont liées à la peur et à l’anxiété?

  Les troubles du sommeil entrainentirritabilité et fatigue. A ces troubless’ajoutent une mauvaise concentration et des périodes d’agitation suivies de moments d’inertie. Se sentir piégé d’une manière totalement subjective, s’alimenter de pensées négatives, cultiver le pessimisme font partie de la multitude de répercussions liées à l'angoisse.

Réagir avant d’atteindre un état pathologique est primordial.

Quelles solutions existent ?

Dans tous les cas de figure, le premier pas appartient à la/au souffrant(e) : décider d'agir, prendre la décision en conscience représentent l’étape prioritaire.

Ensuite on peut suivre une psychothérapie adaptée, c'est-à-dire qui s’enracine dans les thérapies comportementales et la PNL.

Certains thérapeutes proposent aussi de l’hypno thérapie, l’hypnose Ericksonienne ou l’auto hypnose.

 

Personnellement, vous vous en doutez, vu mon cursus vers les thérapies brèves, je pratique un accompagnement inspiré des systémiques de thérapies brèves dont l’objectif est d’aboutir dans un délai très bref (pas plus de 10 séances) à un changement intérieur et extérieur.

Pour cela j’utilise la PNL, et la relaxation.

Le détail de ma méthode fera peut être l'objet d'une autre note.