Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

Ennéagramme : 9 profils pour se connaître

L'énnéagramme a traversé les siècles pour s'imposer dans le cercle du Développement personnel depuis les années soixante dix.

ENN2AGRAMME.jpg

 

Je me suis familiarisée, puis formée, à cet outil sur le tard.

En 2004, une rencontre avec un thérapeute italien Orlando Vasconetti dans le cadre d'un échange professionnel éveille ma curiosité pour l'énnéagramme.

A ma demande, ce collègue Romain accepte de me former la démarche qui s'y rattache, mais ce n'est qu'en 2005 que je commence son utilisation dans le cadre de mon travail, et en 2007 que je me lance dans l'animation d'ateliers thématiques sur le sujet.

Voici, donc,  en quelques lignes une présentation rapide de l'énnéagramme.

 

Image de soi et blessures affectives : les bases

 

Pour faire simple l’ennéagramme est une sorte de cartographie de la structure humaine, qui définit neuf (ennéa) personnalités différentes.

En partant du principe que chacune de ces personnalités s’est créée à partir d’une blessure affective primaire et qu’elle correspond par conséquent à une réaction à cette blessure.

Cela peut paraître limitatif de « ranger » ainsi la psyché humaine en neuf classes, mais l’ennéagramme se lit à partir d’une personnalité dominante et de deux personnalités sous-tendues.

 

D’autre part, rappelons qu’Oscar Ichazo, qui est incontestablement à l’origine de l’ennéagramme moderne, insistait sur le point suivant :

L’ennéagramme recense avant tout des modèles de changements et non des stéréotypes classiques.


C’est, vous l’aurez compris, en ce sens que l’ennéagramme m’intéresse.

Dans tous les cas, la fiabilité de cet outil est très étonnante et permet une analyse pertinente des origines, actions, réactions, conséquences de notre comportement au quotidien et face au stress.

Comprendre, accepter, évoluer, transformer

Evidemment cet outil qu’est l’ennéagramme a pour vocation initiale une meilleure connaissance de soi.

C’est d’ailleurs dans ce sens qu’il m’arrive de l’utiliser avec l’accord préalable de mon/ma client(e).

Cet outil est alors intégré à une démarche de compréhension de ses motivations profondes et inconscientes, de ses pensées, de ses émotions et de ses réponses comportementales.

Après ce premier parcours, la personne est à même de regarder et mesurer les conséquences de ses réponses comportementales pour elle-même et pour les autres.

Enfin, elle pourra envisager de mobiliser les points forts de /des personnalités dans laquelle/lesquelles elle s’est reconnue.

 

Se comprendre et comprendre l’Autre : communiquer

En généralisant le travail accompli à partir de soi même, on adaptera cette nouvelle approche aux membres de sa famille et dans un contexte plus élargi à toute personne importante pour soi.

Prendre conscience de la souffrance, des limites, mais aussi des points forts de l’Autre, engendre une communication plus équilibrée, plus ouverte. 

 


Écrit par agnesbella Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.