Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/12/2011

Le Silence et l'accompagnement au Mieux Etre

 

« La plus grande révélation est le silence. »Lao Tseu

 

 

coach,coaching,coacher,silence,thérapeute,agnes bella tavassi,banyuls sur mer,mieux etre,bien etre,changement,conduite,accompagnement

 

 

Tous les coachs et les thérapeutes ont un jour connu un(e) consultant(e) qui n’avançait plus dans son travail sur lui-même, et qui faisait du sur place.

 

Plus le professionnel essaie de booster les résultats, plus le/la consultant(e) patine, se décourage, tourne ne rond.

 

Souvent, parce qu'il ya confusion, le/la consultant(e) adopte pour coyance que c'est le coach ou le thérapeute qui va faire le travail.

Ou pire encore, que les questions posées ne servent soudain plus à rien.

Certes, c'est un cas assez rare, mais qui existe quand même :)

 

L’une des solutions que je privilégie lorsque cela se produit est « la mise en silence ».

 

Ou plus exactement le silence total.

La mise en silence et ses bienfaits

La mise en silence, c'est un arrêt total de toute communication.

 

Plus d’interventions, plus de réponses aux questions, plus de prise d’appels.

 

Je préviens toujours d’une manière douce, que la personne a besoin d’un face à face avec elle-même 2 ou 3 entretiens avant la mise en silence-

 

Que l'on m'ait entendue ou non, peu importe : cela a été dit. Le silence fera ressurgir le message à un moment ou à un autre.

 

Le premier bienfait – après avoir copieusement insulté et menacé le thérapeute ou le coach- est de se retrouver seul avec soi même.

 

Se regarder. S’écouter. S’entendre. Se savoir.

 

Se souvenir que l’on a aussi un corps, un esprit, et une fois la colère passée, se sentir apaisé.

 

Le second bienfait est de se rendre compte que l’on a VRAIMENT besoin des autres, que l’on a choisi d’être accompagné parce qu’on a confiance, qu’on a investi du temps de l’argent, de l’espoir, de l’énergie…

 

On peut alors se tourner et s’attarder davantage sur ce qui a été dit ou non dit au cours des séances.

 

Et dans le cas du mail coaching on peut relire, lire entre les lignes, recommencer le parcours si l’on en a envie.
On a du temps et on est face à soi même, les raisonnements destinés aux autres prennent fin, les balades mentales n’ont plus lieu d’être : le silence nous oblige à être tout simplement.

 

« Etre » dans le silence, accepter la mise en silence, permet de faire le vide, de se concentrer sur soi-même et de réagir en toute sérénité.

 

D’ailleurs cette constatation ne date pas d’hier : depuis l’antiquité, le silence est le moyen le plus utilisé pour retrouver son équilibre physique et mental.
D’un point de vue plus médical, le silence permet à l’organisme de retrouver un équilibre respiratoire et cardiaque. Des recherches confirment que le silence ralentit le rythme cardiaque, la pression sanguine, la respiration et stabilise le rythme des ondes cérébrales.

 

Ces changements apportent  une sensation de calme intérieur et de bien-être physique.

 

Et ces sensations offrent alors la possibilité de continuer à avancer et à reprendre le cours de son travail intérieur en toute sérénité.

Il est alors temps de reprendre son coaching ou son accompagnement.

 Contactez moi au 07 88 08 89 49 ou mieuxetre.coaching@gmail.com

Consultations à Banyuls sur mer et Montpellier sur Rendez-Vous toute l'année.

09/08/2011

Reprise des coaching à distance:essayez le mail-coaching !

 Changez exactement ce que vous voulez changer,

sans changer vos habitudes !

 

Consultez auusi  la page permanente : http://mieuxetreetcoaching.blogs.midilibre.com/reprise-des-coaching-a-distance-essayez-le-mail-coaching.html

Vous ne pouvez pas vous déplacer ou votre emploi du temps ne vous permet pas de suivre un coaching par manque de temps, j’ai conçu pour vous une méthode d’e-coaching composée d’un dialogue en ligne –mes questions/vos réponses- qui vous permettent de travailler sur votre objectif à un moment qui vous convient.

 

Sans rendez-vous, sans contrainte,à votre rythme,le mail-coaching est la formule qui séduit de plus en plus de mes consultants.

coaching,coach,à distance,e-coaching,mail-coaching

En effet, j'ai constaté une augmentation de 38% de la demande concernant les mail-coachings,tant pour les individuels que pour les professionnels.

La proximité -localisation à moins de 30 kms du lieu de consultation- ou l'éloignement ne sont plus les facteurs clé, il semble simplement que les personnes aient envie de suivre leur coaching sans contrainte et à leur propre cadence,depuis leur domicile,leur bureau ou leur lieu de vacances !

 

Chaque question cible une réponse qui vous appartient, et que vous êtes seul(e) à pouvoir fournir, car elle répond en profondeur à votre problématique.

 Vous y trouverez dans mon accompagnement un ensemble de concepts clés issus de différents courants  sur lesquels j’appuie notre travail commun –vers la réalisation de votre objectif- analyse transactionnelle, programmation neurolinguistique, psychologie jungienne, visualisation, projection etc… Vous pouvez retrouver l’ensemble de mes outils de prédilection sur le blog.

 

 

Les questions peuvent être suivies d’exercices pratiques, pour vous permettre de progresser rapidement et efficacement.

Ma méthode d’e-coaching est conçue pour vous permettre d’initier un dialogue intérieur efficace et productif face à l’objectif que vous vous êtes fixé.

Je suis, bien sûr, à vos côtés pour vous accompagner tout au long de votre coaching à distance. Par exemple, je réponds à vos interrogations par mail le plus rapidement possible.

L'écriture est un l'outil principal : email +

La rédaction d’un « Carnet du Changement » - ou d’un journal, de notes, de lettres, etc.-permettent en parallèle du travail de questionnement réalisé avec votre coach, d'ancrer vos changements, de garder une trace de votre parcours coaching et ainsi de concrétiser les projections et les visualisations dégagées pendant l’accompagnement.   

 

Certains accompagnements professionnels et bilan de compétences sont accompagnés de questionnaires et/ou de tests.

 

Durée et Fréquence

Le nombre de séance d'un accompagnement en coaching est de 5 à 11 selon l'objectif à atteindre et la fréquence est généralement ajustée au rythme de la personne coachée.

Je vous propose donc une moyenne équivalent à 7 séances pour des objectifs basiques, avec une durée d'accompagnement de 30 à 60 jours -1 à 2 mois.

 

Chaque envoi de mail - coaching sert l'objectif fixé entre le coach et la personne coachée. 

Le ou la consultant(e) peut avoir à  réaliser des productions –écrites ou visuelles- ou des mises en situation d'un envoi à l'autre.

L'expérimentation et la mise en pratique sont fondamentales pour favoriser l'apprentissage, vivre un changement, nourrir sa réflexion et donc atteindre l'objectif fixé !

La  séance de clôture est essentielle pour ancrer les acquis du coaching.Elle peut avoir lieu par téléphone sur demande.

 

Règlement des honoraires

 

 

  • Particuliers

Vous avez la possibilité de régler après signature du contrat et envoi des justificatifs –le cas échéant- :

Par chèque, par carte de crédit (sur compte Paypall), par virement bancaire.

Vous pouvez régler

Le montant total en une seule fois.

 En deux fois : 50% au démarrage, 50% à la fin de l’accompagnement.

  En trois fois : au démarrage, à mi parcours, à la fin : 3 montants égaux dont la totalité concernera la somme due.

ENTREPRISES, PROFESSIONNELS

Vous avez la possibilité de régler

Par chèque, par carte de crédit (sur compte Paypall)*, par virement bancaire.

*Ce service sera à nouveau effectif fin septembre 2011

  • Vous pouvez régler en fin d’accompagnement

Le montant total en une seule fois.

Plus d'informations : mieuxetre.coaching@gmail.com

Contactez moi au 07 88 08 89 49 ou mieuxetre.coaching@gmail.com

Consultations à Banyuls sur mer et Montpellier sur Rendez-Vous toute l'année.

http://notre-revue-parlede-vous.blogspot.com/2011/07/le-coaching-et-lart-therapie-un-mariage.html

12/05/2011

Aider l'enfant dans son apprentissage...Et le voir heureux !

 

La motivation de base de l’enfant est de découvrir et de s’approprier « le monde », tout au moins le sien.

Tout en l’enfant, prête à cet apprentissage et la construction qui en découle.

En principe, l’enfant possède toutes les capacités d’adaptation nécessaires à son initiation et à sa formation.

 Alors que se passe-t-il quand un enfant montre des signes de blocage ? Comment l'aider à les dépasser ?


De toute évidence, il montre des signes de blocages, parce que ces blocages existent réellement, même quand ils sont imperceptibles pour les adultes.

Les enjeux de l’épanouissement de l’enfant dans son apprentissage comme dans son quotidien sont énormes, puisque de ces données va dépendre le façonnage de l’adulte qu’il deviendra.

 Les éternelles questions nous viennent immédiatement  à l'esprit :

L’école est-elle vraiment le lieu d’apprentissage idéal ? Le foyer familial laisse-t-il la place essentielle à l’épanouissement de l’enfant ?

Et une fois les sources du/des blocages identifiés comment enrayer le processus ?

 

Quelles sont les conditions nécessaires à l’épanouissement de enfant,aider votre enfant,épanouissemnt de l'enfantl’enfant ?

 

1. La liberté…Oui, mais encore…

 

La liberté d’apprendre : l’enfant est-il libre de faire des erreurs, de recommencer autant de fois qu’il en éprouve le besoin ? A-t-il le droit d’exprimer un jugement ? De réagir face au jugement de son vis-à-vis ?

A-t-il le choix des domaines de son apprentissage ? De son rythme de travail ? A-t-il le droit de s’arrêter quand il en éprouve le besoin ?

 

2. La joie…Oui, vraiment !

 

Qui peut prétendre subir chaque jour une expérience difficile ?

L’enfant a besoin d’être motivé par le plaisir, la joie, le bonheur d’apprendre.

Mais aussi la joie de partager son apprentissage : tous les parents savent à quel point un enfant est heureux de montrer à ses parents ce qu’il « sait faire », ce qu’il a appris.

 

3. La valorisationsystématique !

 

Outre le plaisir d’apprendre, le regard porté sur les résultats de l’enfant et l’appréciation associée sont des facteurs stimulants. Ils sont d’autant plus importants que l’enfant se réfère totalement à l’adulte –enseignant, parent, encadrant – et que dans l’absolu il fait confiance à ce que cet adulte lui dit.

 

Affirmer à son enfant, son élève, son stagiaire, qu’il a fait au mieux, qu’il peut faire encore mieux –selon les cas de figure- ou encore qu’il peut y arriver : c’est lui donner un repère positif de lui même.

Encourager, féliciter, reconnaître la valeur, c’est positionner l’enfant devant la possibilité de faire un choix : celui de faire bien.

 

4. La sécurité…c’est en fait le premier point

 

Sécurité pour un enfant n’a pas le même sens que pour un adulte.

Le sentiment de sécurité de l’enfant dépend de ce que lui communique l’adulte.

La sécurité émotionnelle est donc dépendante de son environnement émotionnel.

Cet environnement devra reproduire les points précédents –liberté, joie, plaisir, valorisation- pour participer au développement positif de l’enfant.

Les familles ayant des exigences excessives sur les résultats ou le rythme de l’enfant –trop d’activités, peu d’espace libre, revendications spatiales ou temporelles surabondantes ou restrictives,…- font une pression intolérable sur l’enfant, souvent malheureusement en croyant bien faire.

Ces schémas polluent irrémédiablement la zone d’apprentissage de l’enfant et se traduiront par un sentiment de dévalorisation ou des peurs incontrôlées, souvent largement après la quarantaine.

Bon alors, on fait quoi ?

Appliquer ces principes aide l'enfant dans son épanousissment et l'acquisition de la confiance en lui, donc de son autonomie.Mais que faire quand on constate un dysfonctionnement, un changement de comportement, une baisse des résultats scolaires ?

Ne pas hésiter à demander de l'aide: auprès du psychologue de l'école, auprès d'un thérapeute spécialisé ...

Il existe des techniques de libérations émotionnelles comme l’EFT, particulièrement efficace auprès des enfants. L’EFT est une technique d’acupression, qui permet de libérer les émotions négatives.

Aujourd’hui reconnue et utilisée dans certains organismes pénitenciers et établissements hospitaliers. Une page sera bientôt consacrée à cette méthode.

J’utilise cette technique avec les enfants qui montrent certains troubles du comportement comme l’agressivité, la colère ou la violence comme réponse comportementale courante.

L’EFT est aussi efficace avec les enfants qui ont tendance à se renfermer et à se désocialiser.

Dans tous les cas, j’associe l’EFT à un accompagnement basé sur l’écoute, l’analyse  et une stratégie adéquate pour sortir du comportement entravant.

Enfin, je ne saurai jamais assez le répéter, accompagner un enfant encore plus efficace quand on amorce une thérapie familiale, même brève.